Moelleux aux dattes, fève tonka, noix et caramel beurre salé

Avec l'arrivée des beaux jours, on retrouve une certaine douceurs de vivre, un avant goût des vacances d'été ou farniente et oisiveté font du bien au moral. 

Dans la même perspective, je vous propose un gâteau très doux légèrement ambré très parfumé aux dattes, noix, fève tonka et caramel. Une petite parenthèse ensoleillée en attendant la saison estivale.       



INGRÉDIENTS

Pour le gâteau: 
300 gr de dattes grossièrement hachées
375 ml d'eau bouillante 
1 c.à.s de bicarbonate
100 gr de beurre ramolli
150 gr de sucre roux
225 gr de farine à levure incorporée
80 gr de noix
3 oeufs

Pour le caramel au beurre salé:
200 gr de sucre
200 ml de crème liquide chaude
50 gr de beurre salé



PRÉPARATION:

Dans un saladier, mettre les dattes et couvrir d'eau bouillante. Ajouter le bicarbonate et laisser reposer 10 minutes. 

Filtrer et placer les dattes dans le bol du mixeur. Ajouter le beurre ainsi que le sucre roux et mixer jusqu'à obtention d'un mélange lisse. Ajouter la farine et les oeufs et mixer brièvement. 

Verser la préparation dans un moule à manqué de 22 cm préalablement chemisé puis parsemer de noix grossièrement concassées. Faire cuire 1 heure à 180° dans un four préalablement préchauffé.



Pour la sauce carmel, préparer un carmel à sec avec le sucre. Une fois la coloration brune du caramel obtenue ajouter la crème liquide très chaude et le beurre. Laisser mijoter 3 minutes avant de réserver. 

Sortir le gâteau du four et laisser complètement refroidir avant de napper du 1/3 du caramel. Servir le moelleux accompagné de crème épaisse et du reste de la sauce.  

Commentaires

  1. Ce moelleux semble tellement délicieux !

    RépondreSupprimer
  2. waouhh ton gâteau c'est une vraie tuerie !!!!

    RépondreSupprimer
  3. This looks delicious I want to make it.

    RépondreSupprimer
  4. Ton gâteau promet une douceur sans pareille.

    RépondreSupprimer
  5. Très tentant ce gâteau, avec toutes ces bonnes choses dedans et surtout les dattes miam. Je rêve d'oisiveté...

    RépondreSupprimer
  6. Gourmand comme ça, je t'en prendrais bien volontiers un bout.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire